Quels sont les impacts des dessins animés sur les enfants

Les dessins animés sont des productions vidéo qui permettent aux enfants de se distraire pendant leur temps libre. Ils sont diffusés à la télévision et sont également disponibles sur support divers, comme les  CD. Ces vidéos ont été créées pour des fins précises et on s’interroge souvent sur l’impact qu’elles peuvent avoir sur les enfants. C’est en effet dans ce sens que nous rédigeons cet article que nous vous proposons de lire.

Que constate-t-on sur les enfants

Les enfants passent beaucoup de temps devant la télévision. Ils passent le clerc de leur journée à suivre des dessins animés qui passent sur les diverses chaînes de télévision réservées à cet effet. D’après des études menées par des scientifiques, l’on constate qu’une grande couche de la population infantile s’intéresse beaucoup à ces vidéos et certains enfants dans le même temps disposent de télévision propre à eux ; ceci constitue davantage un facteur qui les encourage encore plus.

Les dessins animés, selon les études menées, portent les enfants à se calquer sur le comportement de leurs acteurs préférés pour agir dans la vie réelle. Ils en arrivent à être très médusés par eux et choisissent de tout faire comme ces personnages fictifs.

Les influences des dessins animés sur l’enfant

Il est remarqué, après des études faites que les dessins animés ont un impact positif et négatif sur les enfants qui les suivent. En effet, les enfants qui suivent les dessins animés ont une plus grande facilité à découvrir de nouvelles informations qui viennent compléter celles que leur fournit le monde autour d’eux. En outre, ils apprennent à organiser leurs divertissements intéressants. En dehors de cela, il faut dire aussi que les dessins animés permettent aux enfants d’apprendre plusieurs mots pour enrichir leur vocabulaire. Ils apprennent ainsi à parler, même en jouant.

Malgré les bienfaits des dessins animés, il faut préciser qu’ils entrainent également des effets néfastes, comme les problèmes de santé, telle l’épilepsie.